Jouez à vos jeux PC – confortablement installé dans le canapé
En coulisse

Jouez à vos jeux PC – confortablement installé dans le canapé

Philipp Rüegg
Philipp Rüegg
Zurich, le 29.06.2016
Traduction: Stéphanie König
Vous n’avez plus envie de jouer devant le moniteur minuscule de votre PC et votre TV de 65 pouces est en train de prendre la poussière dans le salon? Je vous montre comment faire pour jouer à vos jeux PC sur grand écran – et quelles sont les limites.

L’avantage de ceux qui jouent aux consoles: ils peuvent se mettre à l’aise sur le canapé et jouer devant une immense TV ou un écran de projection. Pourquoi dépenser de l’argent pour un grand moniteur ET un grand téléviseur, si un seul appareil suffit? Ça fait longtemps qu’il existe des possibilités pour profiter de sa collection de jeux PC dans le salon.

Quelles sont les possibilités?

On peut connecter le PC de différentes manières à la TV. Voici les trois solutions les plus utilisées:

Le PC à côté de la TV


Avantage: Installation simple. Pas de configuration. Instantané
Inconvénient: Le PC est installé de façon fixe dans le salon, ce qui n’est pas très pratique pour travailler. Quelqu’un regarde la TV? Manque de bol. En fonction de sa taille, difficile de dissimuler un moniteur.
On a besoin de: Long câble HDMI ou manette/clavier/souris sans fil

Tirer le câble


Avantage: Pas cher. Instantané
Inconvénient: Si les pièces sont trop éloignées, ça risque d’être compliqué. Souvent, les câbles vidéo sont trop gros pour les canaux de câble. Le PC ne doit pas être trop éloigné, car, sinon, la liaison radio pour le clavier et la manette s’interrompt. Ou on doit encore tirer un câble USB.
On a besoin de: Long câble HDMI ou DP

Streaming


Avantage: Pas cher et nécessite (théoriquement) le moins d‘efforts
Inconvénient: Requiert idéalement une connexion LAN rapide. Peut conduire à des retards et des altérations de la qualité.
On a besoin de: Appareil de streaming (Steam Link, NUC), manette/clavier/souris sans fil

Je choisis de me concentrer sur la dernière méthode, car – si tout fonctionne comme prévu – elle est la meilleure solution pour la plupart des gamers. Au début, je me suis servi d’un câble HDMI. Mais pour mon appartement, j’avais besoin d’un câble de 40 mètres (!!!) de long! Comme je ne pouvais pas le fixer, il était en plein milieu de l’appartement. C’est pourquoi je ne l’ai qu’utilisé lorsque j’en avais vraiment besoin. C’est-à-dire: quasi jamais. Car c’était beaucoup trop de travail pour jouer seulement de temps en temps.

J’ai donc essayé plusieurs solutions de streaming. Elles consistent à envoyer le signal de l’ordinateur à un récepteur via le réseau domestique. Ce dernier le transmet par câble vidéo au téléviseur. La souris, le clavier et la manette sont directement branchés au récepteur dans le salon. Il existe ici aussi plusieurs solutions.

Premier essai: NUC avec SteamOS

Source: Arstechnica

Pour commencer, j’ai essayé avec un mini-PC, qu’on appelle NUC. J’y ai installé SteamOS. Valve (l’entreprise qui se cache derrière la plateforme en ligne Steam) a développé ce système d’exploitation, qui devrait être idéal pour jouer. Ça n’est pas vraiment le cas, mais on ne veut quand même pas installer les jeux sur un deuxième appareil. J’utilise donc le NUC avec SteamOS pour le Steam In-Home-Streaming. Cette fonction permet de lire les jeux sur un PC puissant et de transmettre les images et le son sur un appareil moins performant – dans mon cas, au NUC. La connexion est un vrai jeu d’enfant. En général, Steam reconnaît sans problème les autres appareils du même réseau avec Steam installé. Si les appareils sont connectés, on peut lancer n’importe quel jeu de la bibliothèque Steam et le streamer. Cela fonctionne avec SteamOS, mais de façon très peu fiable, c’est pourquoi j’ai pris Ubuntu sur le NUC et ai encore une fois installé le Steam-Linux-Client normal. Ainsi, le streaming avec son Dolby Digital 5.1 était à peu près stable. Toutefois, la vitesse de transmission laissait à désirer – malgré le LAN Gigabit.

Deuxième essai: Steam Link

J’ai donc souhaité essayer autre chose et ai acheté le Steam Link. Un petit appareil qui fait exactement la même chose, sauf qu’on ne doit rien installer et que tout fonctionne comme prévu. Le dispositif est Plug and Play comme on le connaît des manuels. Brancher simplement le câble réseau (WiFi est aussi possible), relier l’appareil à la TV et éventuellement enficher un récepteur WiFi pour la souris et le clavier. Coupler ensuite avec le PC et vous pourrez scroller votre bibliothèque Steam, confortablement installé dans votre canapé.

La Steam Link est compatible avec la plupart des manettes. Même les manettes de PS4 peuvent être connectées par Bluetooth. La manette pour Xbox One ne fonctionne malheureusement pas encore. Ça fait déjà quelque temps que j’utilise cette configuration et je suis très satisfait. La résolution Full HD et le son surround fonctionnent sans problème. Il n’y a presque pas d’Input lag. On peut aussi bien jouer à Counter Strike Go qu’à des jeux plus graphiques comme The Witcher 3. Il faut toutefois veiller à ce que le PC soit suffisamment puissant et à ce qu’il y ait un peu de puissance de réserve. Car lors du streaming, le taux de rafraîchissement d‘image descend d’environ 10 images par seconde par rapport au jeu direct sur PC.

Impossible de jouer à des jeux PC sur la TV en dépensant moins d’énergie. Le Steam Link démarre en seulement quelques secondes et se connecte ensuite tout seul au PC. La plupart des jeux fonctionnent sans problème. Il y a bien entendu des exceptions. Mais, en contrepartie, on peut aussi intégrer des jeux d’Uplay ou Origin. Ça ne fonctionne pas toujours aussi bien, mais ça vaut souvent la peine d’essayer.

Une alternative au Steam Link

La même chose est aussi possible avec Android TV Nvidia Shield, mais une carte graphique Nvidia est nécessaire. J’ai eu moins de succès avec cette solution. Souvent, le logiciel Nvidia n’a pas trouvé mon PC et a demandé sans raison de démarrer Geforce Experience sur le PC – ce qui était naturellement déjà fait depuis longtemps. L’alternative est aussi d’installer l’application Android Moonlight. Elle était un peu plus fiable, mais impossible de la comparer à Steam Link, qui fonctionne à pratiquement 100%.

Source: Techno Stream

En contrepartie, Nvidia Android TV offre la possibilité de streamer des jeux PC d’Internet grâce au service payant «Geforce Now». Ça fonctionne étonnamment bien et les jeux sont chargés en 30 secondes. Une installation n’est pas nécessaire. Les jeux sont streamés depuis des serveurs situés en Allemagne. La qualité s’adapte en continu à la bande passante et était relativement stable chez moi (j’habite à Winterthour). La Full HD avec 60 images par seconde est prise en charge en fonction du jeu. Pour utiliser Geforce Now comme solution de jeu standard, les serveurs devraient être situés en Suisse et la sélection de jeux n’est pas encore assez variée.

4K?

Android TV Nvidia Shield peut streamer en résolution 4K. Comme je n’ai pas de TV 4K, je n’ai pas pu tester la qualité moi-même. Mais d’après ce qu’on peut lire sur Internet, ça fonctionne moyennement. Pas étonnant, car la quantité de données à transmettre croît de façon exponentielle.

Bilan: ça ne remplace pas encore vraiment la console

C’est à ça que ressemble l’interface utilisateur avec le Steam Link. Elle est identique à celle du Steam Big Picture.

Comme déjà mentionné, lors du streaming, on profite de la grande sélection de jeux, d’une meilleure qualité graphique et des avantages PC typiques comme les temps de charge rapides, Mods etc. In-House Streaming de Steam n’a pas que des avantages. Le PC doit toujours être allumé. Quand quelque chose ne fonctionne pas, il peut arriver qu’il faille vite retourner au PC – ce qui est embêtant quand il n’est pas juste à côté. Comme les jeux sont conçus pour un moniteur, l’écriture est des fois trop petite. Le point critique reste le retard. Il dépend totalement de l’installation et peut aussi seulement être minime. Mais si on le remarque, impossible de jouer à des jeux qui demandent une réaction rapide, comme les jeux de combat et les jeux Jump-’n’-Run.

Dans l’ensemble, je peux recommander la solution de streaming à ceux qui jouent occasionnellement, même si tout ne fonctionne pas toujours comme il le faudrait. Le Steam Link ne coûte pas une fortune et est installé en un tour de main. Ceux qui veulent définitivement jouer depuis leur canapé devraient songer à installer leur PC dans le salon.

Le Steam Link et deux alternatives

Sirius S50 UCFF (Intel Core i5-6260U, 4Go, 256Go, SSD)
PC/>
digitec Sirius S50 UCFF (Intel Core i5-6260U, 4Go, 256Go, SSD)

Et un modèle de ce genre serait vraiment le bienvenu

KD-65XD8505 (65", 4K, OS Android, LCD)
Téléviseur/>
A+
Sony KD-65XD8505 (65", 4K, OS Android, LCD)
9

Cet article plaît à 32 personne(s)


Philipp Rüegg
Philipp Rüegg
Senior Editor, Zurich
En tant que fou de jeu et de gadgets, je suis dans mon élément chez digitec et Galaxus. Quand je ne suis pas comme Tim Taylor à bidouiller mon PC ou en train de parler de jeux dans mon Podcast, j’aime bien me poser sur mon biclou et trouver quelques bons trails. Je comble mes besoins culturels avec une petite mousse et des conversations profondes lors des matchs souvent très frustrants du FC Winterthour.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser