Critique

Que vaut vraiment un casque à 2200 francs?

Aurel Stevens
Aurel Stevens
Zurich, le 07.06.2016
Traduction: Stéphanie König
Ce casque n’est pas compatible avec de nombreuses situations: dans les transports en commun? Impossible. Au bureau? Il y aura des conflits. Pendant les tâches ménagères? Bof. Pour danser? C’est une blague? Et pourtant, une fois qu’on l’a essayé, on ne veut plus le rendre.

L‘Audeze LCD-3 est un casque ouvert. Cela signifie que tout le monde profite de ce que vous êtes en train d’écouter – et ce n’est pas exagéré. Lorsque je l’ai essayé dans le salon, ma femme qui était en train de cuisiner a tout entendu.

De plus, ce casque est un monstre: j’ai toujours trouvé mon AKG K-701 très gros, mais c’est un poids plume à côté du LCD-3. Avec ses 550 grammes, on le sent quand on le porte.

Et: 2149.- de put#@&! de francs!

C’est bon, j’ai dit tout ce que j’avais sur le cœur. Ceux qui continuent de lire cet article après ces mauvaises nouvelles veulent vraiment en savoir plus sur le LCD-3. Bienvenue!

Unboxing

Vous connaissez désormais les points faibles de l‘Audeze LCD-3. Mais ce ne sont que des détails, car, après tout, ce qui compte, c’est son son. Commençons par le début avec le déballage. Je sors une énorme boîte en plastique du carton. Cet «étui de voyage» rendra plus d’un douanier méfiant. On imagine plus des têtes nucléaires qu’un casque à l‘intérieur. Dans la boîte, on trouve un câble XLR et un avec un jack stéréo de ¼ pouce. Un adaptateur pour un jack de 3.5mm est aussi fourni. Et, bien entendu, le LCD-3. Tout a l’air solide et de très bonne qualité.

La grande boîte de transport.

Le câble est branché sur le côté du casque à deux mini-connecteurs XLR. Il est plat et relativement rigide. Et le moment est venu d’essayer le LCD-3 pour la première fois. Malgré son poids impressionnant, le département de développement d’Audeze a tout mis en œuvre pour qu’il soit confortable. Le cuir d’agneau souple se blottit agréablement autour des oreilles et le casque reste bien en place sur la tête, sans exercer de pression sur les oreilles. L’arceau est légèrement rembourré au niveau de la tête et est confortable. Malgré tous ces efforts, l‘Audeze LCD-3 est à utiliser assis ou allongé.

Peut-être encore un petit mot sur son aspect. Les goûts sont très différents. Le «bois zébré» lisse est en tout cas très chic. J’aurais toutefois préféré quelque chose de moins tape-à-l‘oeil.

Mais que vaut son son?

L’installation était la suivante. J’ai testé le LCD-3 avec un amplificateur de casque (SPL Phonitor 2) et un bon lecteur de CD. En plus du lecteur CD, j’ai utilisé mon iPhone comme source de signal avec un DAC USB. J’ai donc pu écouter Spotify avec le réglage «qualité extrême», soit 320kBits. Le LCD-3 a dû faire ses preuves face au , un Sennheiser MOMENTUM 2 Wireless (Over-Ear, Noir, ANC) et un .

Que dire? Le LCD-3 les a tous pulvérisés.

Ce que j’ai tout d’abord remarqué, c’est que les basses étaient très marquées et contrôlées avec précision. Les basses plus élevées offrent une sensation toute particulière. Le casque n’invente pas de graves là où il n’y en a normalement pas. Il n’écrabouille pas non plus tout ce qui se situe sous 150 hertz au profit de gros «boum boum», comme le font certains fabricants pour imiter un gros son (looking at you, Dr. Dre).

Tout est très raffiné chez le LCD-3.

Les graves, les médiums et les aigus sont en parfaite harmonie. Dans l’ensemble, le LCD-3 est un casque très équilibré et relativement neutre. Je l’ai essayé avec plusieurs titres, en passant du classique, à la pop, au rock, sans oublier le jazz, mais n’ai trouvé aucune faiblesse. Au contraire, le LCD-3 lit tous les morceaux de façon très précise et souveraine. Il faut quand même que je dise que le son est tellement bien, que s’en est presque dangereux. Je me suis surpris à plusieurs reprises en train d’augmenter le volume – jusqu’à remarquer, effrayé, que le potentiomètre était presque à fond.

Pour le LCD-2 et le LCD-3, Audeze conseille d’utiliser un amplificateur de casque. Pour le branchement direct au smartphone, on conseille plutôt le LCD-X ou le LCD-XC. J’ai bien sûr quand même essayé le LCD-3 avec mon iPhone. Le son est super. C’est seulement lorsque le volume est au maximum que l’on constate les limites de l’alimentation électrique du smartphone.

Quelques mots sur la technologie

Audeze est assez récent sur le marché. L’entreprise existe seulement depuis sept ans. Les Californiens ont conquis le marché premium avec leurs casques et ont rapidement connu un grand succès. Dans plusieurs articles, le LCD-2 et le LCD-3 ont déjà été désignés comme les meilleurs de la planète.

La plupart des casques (et des enceintes) sont électrodynamiques. Audeze est l’un des rares fabricants à essayer d’autres modes de fonctionnement. La raison est que les technologies électrostatique (Stax) et magnétique plane (Audeze, HifiMan, Oppo) donnent des appareils volumineux et lourds, car elles dépendent de l’intensité du courant.

Bilan

Je vais faire vite. C’est le meilleur casque que j’ai eu sur mes oreilles jusqu’à présent. Si vous accordez de l’importance au WiFi et que vous avez de l’argent en trop: achetez-le! Je fais tout mon possible pour ne pas devoir rendre celui que j’ai essayé ;-)

LCD-3 Leder (Over-Ear, Noir, Brown)
Écouteurs/>
Audeze LCD-3 Leder (Over-Ear, Noir, Brown)
2

De bonnes alternatives pour le LCD-3 sont son prédécesseur le LCD-2 ou la variante conseillée pour les smartphones, le LCD-X. Si vous ne voulez pas forcément de casque qui couvre les oreilles, vous pouvez regarder le – avec 230 grammes, nettement plus léger et parfait pour les transports en commun grâce à sa conception fermée.

Mise à jour 20.6.2016

Dans les commentaires, il y a eu des retours concernant l’installation ou plutôt les informations manquantes. C’est avec plaisir que je complète l’article. Bien entendu, lorsque je l’ai utilisé avec mon iPhone, j’ai pris un DAC: le HRT iStreamer. L’appareil a l’avantage que l’iPhone en mode hôte ne fait rien d’autre que de lire les données DAC. Le cinch a transmis le signal à l’amplificateur de casque. Le DAC a uniquement servi pour Spotify. Lors d’une utilisation normale, le lecteur de CD (Neukomm CD-41S) envoie directement les données à l’amplificateur de casque.

Je me suis permis de brancher le LCD-3 directement sur l‘iPhone. Plusieurs commentateurs ont mis le doigt dessus et ils ont raison: on déconseille de le faire, car on ne profite pas de tout le potentiel du LCD-3. Un amplificateur de casque est fortement recommandé et Audeze a même un appareil dans sa gamme. J’ai tenu à écrire ce passage avec le smartphone, car, à un moment ou à un autre, vous aurez forcément envie de vous asseoir sur le balcon avec le casque sur les oreilles. Et ce qu’on peut dire: le son du LCD-3 branché au smartphone reste correct – je pense que c’est l’essentiel.

Je me suis référé à un lecteur CD, un amplificateur compatible de Neukomm, ainsi qu’une paire de Piega Coax 90.2.

Cet article plaît à 32 personne(s)


Aurel Stevens
Aurel Stevens
Chief Editor, Zurich
Je dompte la rédaction. Rédacteur le jour, papa le soir. Je m’intéresse à la technique, aux ordinateurs et à la HiFi. Je fais du vélo par tous les temps et suis presque toujours de bonne humeur.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser