Visez les étoiles – l'astrophotographie
Visez les étoiles – l'astrophotographie
Visez les étoiles – l'astrophotographie
Nouveautés & tendancesPhotographie

Visez les étoiles – l'astrophotographie

Denny Phan
Denny Phan
Zurich, am 12.10.2016
Traduction: HieronymusSophronius
Photographier les étoiles est pour beaucoup de gens un mystère et pratiquement impossible sans du matériel coûteux. Grand nombre de citadins ne savent même plus que les étoiles ne servent pas uniquement à donner son avis sur Internet, mais que tous les soirs, elles illuminent le ciel nocturne. Il est donc grand temps de faire la lumière sur ce sujet et de vous proposer une introduction à la photographie des étoiles!

Actuellement, je vis dans une zone de villégiature isolée pour randonneurs à Airlie Beach, sur la côte est de l'Australie. Cet endroit se trouve à environ 40 minutes de voiture de toute civilisation et le réseau WiFi me permet tout juste d'envoyer cet article vers la Suisse. Cela signifie: amplement de temps pour me consacrer à ma passion de la photographie et admirer un ciel nocturne extraordinaire.

Vue sur la Voie lactée.

Par cet article, je souhaite vous offrir une introduction à l'astrophotographie, qui vous permettra ensuite, après un peu de préparation, de vous lancer en solo. Le domaine de l'astrophotographie est très vaste. Des les prises de vues via télescope de galaxies éloignées, aux étoiles filantes, en passant par les constellations, il existe un choix considérable de motifs et de techniques. Dans cet article, je vais me concentrer sur la méthode la plus accessible au plus grand nombre (vous pouvez, si vous voulez, donc supprimer le télescope de 50'000 CHF de votre panier). Nous parlons ici de la photographie d'étoiles grand-angle, qui permet de photographier le ciel étoilé, mais également une partie de notre planète bleue, que ce soit un paysage, des silhouettes ou des personnes.

Que faut-il emporter dans son sac photo?

L'astrophotographie est l'un des rares domaines de la photographie dans lequel le matériel joue un rôle déterminant. Avec un téléphone portable ou un simple appareil «Point & Shoot», vous ne verrez pas grand-chose d'autre que la Lune (un minuscule point sur l'horizon). Il faut que votre appareil photo dispose d'un mode de configuration manuel, permettant de régler le temps d'exposition, l'ouverture du diaphragme et la valeur ISO. La plupart des appareils photo reflex, appareils photo hybrides et appareils compacts performants présentent aujourd'hui cette option. Si vous possédez un appareil photo reflex ou un appareil hybride sans miroir, il est conseillé d'utiliser par ailleurs un objectif grand-angle lumineux. Une distance focale entre 12 et 24 mm (plein format) convient parfaitement. Plus la lentille est grand-angle (valeur en mm réduite), mieux c'est. Nous avons indiqué l'objectif correspondant à chaque appareil ci-après.

717,–
Sony Monture type E 10-18mm f/4.0 OSS
Appareils photo
Canon EOS 5D Mark III Body, 3 Jahre Premium-Garantie, (22.30Mpx, 6FPS)
20

Ces appareils sont spécialement conçus pour l'astrophotographie (par ex. avec fonction Astrotracer et capteur spécifique). Nous avons étendu notre sélection aux objectifs les plus adaptés pour ces appareils respectifs.

Appareils photo
Pentax K-1 Body (36.40Mpx, 4.40FPS, GPS, WiFi)
1
HD Pentax-D FA 15-30mm 2.8 ED SDM WR
1629,–
Pentax HD Pentax-D FA 15-30mm 2.8 ED SDM WR
Appareils photo
Nikon D810A Body (36.30Mpx, 7FPS)
2

Le troisième point en matière d'équipement est extrêmement crucial pour la qualité de vos prises de vues stellaires. Il s'agit d'un trépied stable! Il peut faire la différence entre une image floue de lignes blanches sur un fond noir et une image nette de la Voie lactée.

Trépieds
Manfrotto 190 Go! Trépied avec 4 pieds (Aluminium)
8

Un déclencheur à distance et une lampe de poche sont deux autres accessoires qu'il faut avoir dans son sac photo. Le déclencheur à distance vous évite de prendre des photos floues, puisque vous n'avez pas à toucher l'appareil. Une lampe de poche est utile pour régler correctement la mise au point dans l'obscurité et vous permet de tester certaines de vos idées créatives.

Sur quels boutons de l'appareil faut-il appuyer?

La photographie d'étoiles, c'est un peu comme un Kinder Surprise. On ne peut qu'imaginer le résultat final à l'œil nu et sur l'écran LCD de l'appareil. Soit vous aurez la surprise de trouver l'une des chouettes figurines de la pub, soit ce sera l'informe morceau de plastique que vous avez déjà jeté à la poubelle des dizaines de fois. Pour moi, la première «image-test» est toujours exaltante (et me donne envie de manger du chocolat).

En raison des différentes sources lumineuses, il était très difficile d'évaluer ici le rendu de l'exposition avant la première prise de vue.

Avant de commencer, il faut passer votre appareil photo en mode manuel.

Nous allons nous pencher, en deuxième point, sur l'ouverture du diaphragme. Elle dépend de la luminosité de votre objectif et est caractérisée par la valeur F. Pour capturer le plus de lumière possible, il faut choisir la valeur F la plus petite possible de votre combinaison appareil photo/lentille. Souvent, la valeur se situe entre F1.2, pour un porte-monnaie bien garni et une obsession prononcée pour la photographie, et F6.3, pour des objectifs en kit ou des modèles plus simples.

Venons-en maintenant au temps d'exposition. Pour immortaliser les étoiles sans mouvement, le temps d'exposition doit se situer entre 10 et 30 secondes. Ce temps varie en fonction de l'ouverture du diaphragme, de la distance focale et de la sensibilité du capteur. Si vous dépassez la marque des 30 secondes, les étoiles apparaissent généralement, en raison de la rotation de la Terre, comme des traînées lumineuses ou ce que l'on appelle des «Star Trails» (filés d'étoiles). Pour éviter cet effet, il faut respecter la règle des 500:

500 : distance focale de votre lentille (plein format) = temps d'exposition maximal en secondes

La sensibilité du capteur, aussi appelée valeur ISO, doit se situer entre 1600 et 3200. En règle générale, il convient de sélectionner une valeur aussi petite que possible et aussi élevée que nécessaire. Une valeur plus grande peut vous permettre d'éclaircir l'image et de rendre les étoiles plus visibles, mais l'augmentation de la sensibilité peut aussi entraîner du bruit d'image nuisible.

Si votre appareil photo dispose du format RAW (au lieu de .jpeg) et que vous avez la possibilité de retoucher vos images, vous devriez absolument l'utiliser. En prenant des photos au format RAW, votre appareil collecte significativement plus d'informations vous permettant ainsi, lors de la retouche, de révéler encore plus de détails.

Pour éviter les flous de bougé, nous vous conseillons d'utiliser un retard de déclenchement, de désactiver le stabilisateur d'image et, si vous en utilisez un, de relever le miroir de votre appareil photo reflex avant le déclenchement.

La mise au point dans l'obscurité est le problème principal de beaucoup d'appareils. Quand, en plus du ciel étoilé, j'ai un sujet au premier plan, j'utilise toujours une lampe de poche puissante et l'autofocus de l'appareil pour régler correctement la netteté. Mais il est généralement plus simple de s'occuper soi-même de la mise au point en activant le mode manuel. Si votre sujet au premier plan est suffisamment éloigné et que vous utilisez un objectif grand-angle, vous pouvez directement faire la mise au point à l'infini.

Aide-mémoire pour les réglages

  1. Placer la caméra en mode manuel
  2. Régler l'ouverture du diaphragme sur la valeur maximale (valeur F la plus petite possible)
  3. Au départ, régler le temps d'exposition entre 10 et 30 secondes (à optimiser ensuite)
  4. Définir la valeur ISO entre 1600 et 3200
  5. Diriger l'objectif vers le sujet à l'aide de la lampe torche

Autres réglages possibles:

  1. Convertir la caméra au format RAW
  2. Débrancher le stabilisateur d'image
  3. Retarder le déclenchement de 2 secondes
  4. Sélectionner manuellement la balance des blancs de sorte à obtenir la même température de couleur dans le cas d'une suite d'images.
  5. Sur les appareils reflex, verrouiller le miroir

Je commence toujours avec les réglages ci-après et ensuite, je me rapproche de l'image souhaitée en adaptant les valeurs: 25 secondes de temps d'exposition, diaphragme de F4 (diaphragme maximal sur mon objectif grand-angle), ISO 2500, 2 secondes de retard de déclenchement.

Sur cette photo, outre le modèle/sujet, j'ai également illuminé l'arrière-plan avec la lampe torche.

Préparation

La plupart du temps, photographier des étoiles demande une certaine préparation. Quatre facteurs doivent être pris en compte: le lieu, la position de la voie lactée, les prévisions météo et la phase lunaire.

Pour contempler les étoiles dans toute leur splendeur et les capturer, il est recommandé de chercher un lieu à l'écart, aussi éloigné que possible des éclairages artificiels (appelés aussi pollution lumineuse). De plus, lors de votre choix de lieu, outre un ciel étoilé très clair, veillez à avoir quelque chose d'intéressant à l'avant-plan.

Je pense, et nous sommes tous d'accord, que parmi les sujets astronomiques, la Voie lactéeest de loin la plus photogénique. Et comme la terre se déplace en permanence, vous devriez inclure la position de la Voie lactée dans votre choix de sujets. Après avoir monté votre tente et trouvé une belle exposition, il serait dommage de constater que la Voie lactée tourne à l'opposé de sa ronde. Pour l'orientation/alignement du sujet, j'utilise une appli Smartphone-App qui me permet de retrouver facilement les constellations.

Il vous est malheureusement impossible d'influer sur la météo, toutefois vous devez absolument la prendre en compte dans votre préparation. Flash info: un ciel couvert vous empêchera de prendre les étoiles en photo.

Le troisième facteur intervenant dans votre préparation est la phase lunaire. Si vous exposez votre sujet pendant 30 secondes, vous serez surpris de l'influence de la lumière de la lune sur votre cliché. Le mieux est de participer aux célèbres «Full Moon Partys» en Thaïlande par une nuit de pleine lune et de photographier les étoiles par une nuit de nouvelle lune. Si vous voulez prendre des clichés sous un croissant de lune, il est conseillé de sortir votre appareil lorsque la lune se trouve le plus bas possible dans le ciel.

Pour prendre cette photo, j'ai dirigé la lampe torche pendant une fraction de seconde sur le sujet.

Stimulants créatifs

Ces techniques de base examinées et assimilées, passons maintenant à la partie la plus captivante.

La Voie lactée est par nature très impressionnante. Mais un petit plus est nécessaire pour produire un effet «Waouh» sur l'observateur. Il s'agit ici d'un «point of interest» ou d'une accroche. Un petit plus qui donne du contexte à la photo stellaire et amène l'observateur à la parcourir du regard. Voici quelques stimulants que j'ai eu l'occasion de tester au cours des dernières semaines.

Quand vous vous déplacez avec quelqu'un, il est naturel de vouloir intégrer cette personne à la photo. Puisque les temps d'exposition seront relativement longs, votre modèle doit pouvoir faire preuve de patience. Idéalement, le sujet doit en effet pouvoir rester en place sans bouger pour toute la durée de l'exposition. Il apparaîtra sur le cliché soit sous la forme d'une silhouette, soit mis en lumière à l'aide de la lampe torche. Si vous optez pour la seconde possibilité, il suffit de laisser glisser le faisceau lumineux pendant quelques secondes sur la personne avant de l'éteindre.

Une lampe torche ne sert pas seulement à mettre un sujet en évidence, elle peut également apporter ce petit plus à vos clichés.

Light painting avec des bâtonnets lumineux.

Le «Light painting»une des applications possibles. Pour ce faire, vous vous servez de la lampe torche comme d'un crayon et dessinez des formes et du texte dans l'air. Les dessins ainsi produits deviennent visibles en raison de la longue durée d'exposition. N'importe quelle source lumineuse, en dehors de la lampe torche, peut être utilisée pour obtenir ces dessins. Les bâtonnets lumineux ou les cierges conviennent particulièrement bien.

Pour ajouter un effet lumineux à vos photos, le mieux est d'employer une lampe torche puissante à faisceau focalisable. Une condition essentielle est toutefois d'avoir l'air «pollué» par de la brume, des poussières ou de la fumée, ce qui permettra de rendre la lumière «visible».

Générer un rayon lumineux avec la lampe torche.

En conclusion

Comme l'indique le titre, ceci n'est qu'une courte introduction sur le vaste thème de l'astrophotographie. Les étoiles se situent certes à des millions d'années-lumière de la terre, mais en vous armant de patience, d'un appareil correct et d'une bonne préparation, vous pourrez les avoir à portée de main, du moins quelques-unes d'entre elles. Les étoiles survivront encore plusieurs années, votre temps sur cette terre par contre est limité. Aussi n'hésitez plus et partez à la recherche de la Voie lactée!

À la prochaine étape, vous pourrez essayer un cliché d'étoiles en accéléré! Plus à ce propos, dans un prochain article.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Appareil photo à la hanche: *Street Photography** – mode d’emploi
Nouveautés & tendancesPhotographie

Appareil photo à la hanche: Street Photography – mode d’emploi

Stranger-Fotografie: Meine 8 Tipps + Tricks fürs Fotografieren von wildfremden Menschen
Nouveautés & tendancesPhotographie

Stranger-Fotografie: Meine 8 Tipps + Tricks fürs Fotografieren von wildfremden Menschen

7 conseils pour les futurs photographes sportifs
Nouveautés & tendancesPhotographie

7 conseils pour les futurs photographes sportifs

Alles rund um Teleskope!
Review

Alles rund um Teleskope!

112 Personen gefällt dieser Artikel


Denny Phan
Denny Phan
Category Development Manager, Zurich

Mon appareil photo dans une main et un billet d'avion dans l'autre. Voilà à quoi ressemble ma situation idéale.

Vous trouverez plus d'infos sur ma photographie sur Instagram ou mon site Internet


Diese Beiträge könnten dich auch interessieren